Comment se protéger du phishing ?

Le phishing, ou hameçonnage en français, est une pratique malveillante de plus en plus courante. Il s’agit d’une forme d’ingénierie sociale, qui consiste à manipuler les utilisateurs pour obtenir des informations personnelles ou sensibles. Les pirates utilisent des techniques de pression et d’urgence pour inciter les victimes à agir sans réfléchir. Les conséquences peuvent être graves, allant de la perte financière à l’usurpation d’identité. Dans cet article, nous allons explorer cette pratique, comprendre ses motivations, et vous donner des conseils pour vous en protéger.

Qu’est-ce que le phishing ?

Le terme « phishing » est apparu pour la première fois en 1995 et est dérivé du mot anglais « fishing« , qui signifie « pêche« . Il fait référence à l’utilisation d’appâts pour « pêcher » des informations sensibles.

C’est une technique utilisée par les pirates informatiques et les fraudeurs pour obtenir des informations confidentielles telles que des noms d’utilisateur, des mots de passe, des numéros de carte de crédit, des coordonnées bancaires et d’autres données sensibles.

Comment se protéger du phishing ?

Les pirates se font passer pour des personnes ou des organisations de confiance, comme un collègue, un patron, ou une entreprise connue, en utilisant des emails, des SMS ou même des appels téléphoniques. Ils créent un sentiment d’urgence pour pousser les victimes à agir impulsivement.

Des statistiques inquiétantes

Selon IBM, le phishing est la cause de 491 millions de dollars de pertes pour les victimes en 2022, avec une moyenne de 136 dollars perdus par attaque. En 2022, environ 30% des adultes dans le monde ont été confrontés à des tentatives de phishing.

Les États-Unis ont enregistré 300 497 victimes de phishing en 2022, avec des pertes totales de 52 089 159 dollars. Certains États sont plus touchés que d’autres, comme l’Arkansas, qui a enregistré des pertes de 80 318 dollars en 2024.

En Australie, 92% des organisations ont subi une attaque de phishing réussie, ce qui représente une augmentation de 53% par rapport à 2021. De plus, les pirates innovent constamment, utilisant des techniques de plus en plus sophistiquées pour tromper les utilisateurs.

Combien vaut un mot de passe volé ?

Les informations personnelles volées lors d’une attaque de phishing ont une valeur marchande sur le dark web. Les cybercriminels peuvent vendre ces données à d’autres pirates ou les utiliser pour obtenir de l’argent frauduleusement.

Comment se protéger du phishing ? #2

Voici quelques exemples de prix pour des informations volées :

Informations voléesPrix moyenDétail
Identifiants de services de streaming2,50 à 9 €Cela inclut les identifiants pour des services de streaming comme Netflix, souvent vendus à bas prix en raison de leur nature temporaire et de la possibilité d’annulation du compte.
Mots de passe pour les comptes e-mail2 €Les identifiants des comptes e-mail sont souvent utilisés pour des attaques de phishing ou pour collecter plus d’informations sensibles. La moyenne reflète la facilité avec laquelle ils peuvent être obtenus et les dégâts potentiels qu’ils peuvent causer.
Numéros de carte de créditJusqu’à 20 €Les numéros de carte de crédit sont vendus en fonction de leur type (crédit ou débit), de leur limite et de la banque émettrice, certains étant plus précieux en raison de limites de dépense plus élevées.
Détails de carte d’identité18 €Cela comprend des informations telles que les numéros d’identité nationaux, les détails du permis de conduire ou les numéros de sécurité sociale, pouvant être utilisés pour l’usurpation d’identité et d’autres activités frauduleuses.
Identifiants pour services de paiement en ligne18 à 45 €Pour des soldes entre 360 € et 900 €, ces identifiants permettent aux attaquants d’accéder aux comptes de paiement en ligne, y compris des services comme PayPal ou Venmo, conduisant à des pertes financières directes.
Dossiers médicaux completsJusqu’à 900 €Les dossiers médicaux complets sont particulièrement précieux en raison des informations sensibles qu’ils contiennent, y compris les antécédents médicaux, les informations d’assurance et d’autres données personnelles, ce qui en fait des cibles pour l’usurpation d’identité et la fraude.

Quels risques pour les victimes de phishing ?

Les conséquences d’une attaque de phishing peuvent être graves pour les victimes :

  • Perte financière : les pirates peuvent accéder à des comptes bancaires et effectuer des transactions frauduleuses
  • Usurpation d’identité : les informations personnelles volées peuvent être utilisées pour ouvrir des comptes bancaires, des cartes de crédit, ou même des permis de conduire au nom de la victime
  • Dommages à la réputation : une usurpation d’identité peut entraîner des dommages à la réputation de la victime, tant sur le plan personnel que professionnel
  • Problèmes émotionnels : être victime d’une attaque de phishing peut être traumatisant et entraîner de l’anxiété, du stress et d’autres troubles émotionnels
  • Impact sur la productivité : la gestion des conséquences d’une attaque de phishing peut prendre beaucoup de temps et affecter négativement la productivité au travail

Comment se protéger du phishing ?

Il est important de comprendre comment fonctionnent les attaques de phishing pour mieux s’en protéger. Voici quelques conseils pour réduire les risques :

  • Soyez méfiant : ne donnez jamais d’informations sensibles à moins d’être certain que le site est sécurisé et légitime
  • Vérifiez l’authenticité : si vous recevez un email ou un SMS suspect, vérifiez l’adresse de l’expéditeur et soyez attentif aux fautes d’orthographe ou de grammaire, qui sont souvent un signe d’une attaque de phishing
  • Protégez vos appareils : utilisez des logiciels de sécurité et activez les mises à jour automatiques pour vous protéger contre les nouvelles menaces
  • Faites des sauvegardes : sauvegardez régulièrement vos données sur un disque dur externe ou dans le cloud pour réduire l’impact d’une éventuelle attaque
  • Utilisez des mots de passe forts : choisissez des mots de passe complexes et activez l’authentification à deux facteurs pour ajouter une couche de sécurité supplémentaire
  • Soyez prudent avec les liens et pièces jointes : ne cliquez pas sur des liens suspects ou n’ouvrez pas des pièces jointes à moins d’être certain de la source
  • Méfiez-vous des offres trop alléchantes : les pirates utilisent souvent des offres trop belles pour être vraies pour attirer les victimes
  • Tenez-vous informé : restez informé des dernières techniques de phishing pour mieux les reconnaître

FAQ

Comment se protéger de manière efficace contre le phishing ?

Pour se protéger efficacement contre le phishing, il est important de rester vigilant face aux emails ou messages suspects demandant des informations personnelles ou confidentielles. Il est également recommandé d'utiliser des mots de passe complexes et différents pour chaque compte en ligne.

De plus, il est conseillé d'activer la vérification en deux étapes lorsque c'est possible. Enfin, l'installation d'un logiciel anti-phishing peut aider à détecter les tentatives frauduleuses et à protéger vos données en ligne.

Quelles sont les étapes à suivre lorsqu'on reçoit une tentative de phishing ?

Lorsqu'on reçoit une tentative de phishing, la première étape à suivre est de ne pas cliquer sur les liens ou les pièces jointes suspectes. Ensuite, il est important de signaler le message comme étant du spam ou phishing afin d'informer les autorités compétentes. Puis, il est conseillé de vérifier l'adresse email de l'expéditeur et de contacter directement l'entreprise concernée pour confirmer la légitimité du message reçu.

Enfin, il est recommandé de mettre à jour ses mots de passe et ses paramètres de sécurité pour éviter toute intrusion malveillante dans nos comptes en ligne.

Comment reconnaître un e-mail ou un site web frauduleux lié au phishing ?

Pour reconnaître un e-mail ou un site web frauduleux lié au phishing, il est important de vérifier l'adresse électronique de l'expéditeur et le lien vers lequel vous êtes redirigé. Si l'e-mail provient d'une adresse inconnue ou si le lien semble suspect, il est préférable de ne pas cliquer dessus. De plus, méfiez-vous des messages qui demandent des informations personnelles confidentielles telles que vos identifiants bancaires.

Enfin, si le contenu du message est alarmant ou utilise des tactiques de manipulation pour vous inciter à agir rapidement, cela peut également être un signe d'un e-mail frauduleux lié au phishing.

Default image
Léa Leclercq